Création à partir d’une nature morte (2)

Aujourd’hui, la composition est terminée. Mes tableaux racontent très  souvent une histoire. Voici celle qui m’inspire ce jour.

L’apprentissage de la vie est difficile. Au milieu de cet enchevêtrement d’obstacles, l’enfant cherche un appui. Va-t-il le trouver ?

J’ai la réponse. Mais celle-ci ne se traduira que dans la couleur et la touche. Alors cherchons la palette en harmonie avec cette histoire. Une couleur froide, le bleu outremer, qui représentera  l’inquiétude, l’angoisse et une couleur chaude, la terre de sienne brûlée, qui traduira l’espoir.

Le traitement du fond doit permettre de mettre la main de l’enfant au premier plan et évoquer un environnement mouvementé, instable.

La main sera traitée de façon très realiste. Elle sera d’ailleurs peut être travaillée à l’huile pour faciliter les fondus.

Pour revenir à l’origine du projet, cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s